Home Hébergement Hôtel Grève des femmes de ménage dans les hôtels de luxe en France

Grève des femmes de ménage dans les hôtels de luxe en France

5 min read
0
0
333

En France, la grève des femmes de ménage du grand hôtel parisien ibis a commencé en 2019 et n’a cessé que 2 ans après. Ces employées ont effectivement communiqué leurs revendications depuis le mois de juillet 2020 et elles n’ont eu une réponse positive qu’il y a quelques jours.
S’occupant de plus de 700 chambres, elles souhaitent une baisse de cadence, l’amélioration de leurs conditions de travail et la création d’une prime repas conséquente.

Les employées de l’hôtel ibis revendiquent une amélioration de leurs conditions de travail

Un an après la grève effectuée par les femmes de ménage de l’hôtel parisien Park Hyatt Vendôme, les femmes de ménage du grand hôtel ibis se manifestent aussi pour faire entendre leurs revendications. Elles sont une dizaine à faire du bruit devant l’établissement pour que la société de service STN prenne conscience de ce qui ne va pas, de ce qui se passe.
Comme l’une des gouvernantes a annoncé : « Quand il manque du personnel, les femmes de ménage peuvent parfois faire 30, 40 voire 50 chambres dans la journée. C’est trop ». Puis, ces employées souhaitent aussi qu’on leur paie à l’heure, pas au nombre de chambres nettoyées. Comme cela, elles seront mieux payées et elles pourront demander des primes pour heures supplémentaires.
Il fut un temps où elles ont même fait appel à tous les travailleurs qui sentent être exploités à les rejoindre pour défendre leurs droits. Comme l’une des grévistes a expliqué : « Se battre pour nos droits, c’est ce qu’il y a de plus important pour nous. Ça donne aussi un vrai exemple pour nos enfants ».

La victoire après 22 mois de lutte

Quelques négociations ont été proposées par les représentants de l’hôtel ibis et de la société de service STN pour stopper la grève des femmes de ménage, mais les grévistes ne les ont pas accepté, puisqu’ils n’amélioraient en rien leurs conditions de travail et aussi puisqu’ils n’étaient pas établis par écrit.
Mais finalement, un accord a été signé il y a quelques jours, un document qui accorde aux femmes de ménage de l’hôtel des Batignolles tout ce qu’elles ont réclamé depuis 22 mois de grève. Elles ont obtenu une augmentation de salaires et aussi une baisse de cadence.
Comme l’une d’elle a déclaré : « On a sacrifié nos foyers, nos enfants, nos maris ont eu du mal à comprendre, mais notre détermination nous a mené à la victoire ! Aujourd’hui, on a gagné notre dignité ».

Load More Related Articles
Load More In Hôtel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Quel pays exige un passeport ?

Avez-vous besoin de visiter à nouveau cet endroit ? Où est-il situé ? Combien cela coûte-t…