Home Culture Les rituels funéraires les plus dépaysants dans le monde

Les rituels funéraires les plus dépaysants dans le monde

5 min read
0
0
43

D’après une citation célèbre inventée par Jean d’Omersson : « Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants ». Eh oui, on doit tous partir un jour puisque personne ne peut rester éternellement sur cette terre et aussi puisque la mort est inévitable.
Toutefois, il convient de noter que les Hommes ne sont pas tous enterrés de la même façon. En fait, les rites funéraires varient d’un pays à un autre et on peut même rencontrer des rites mortuaires très insolites.

Les cercueils suspendus aux Philippines

Aux Philippines par exemple, la tradition funéraire est de décorer et de suspendre les cercueils sur les montagnes. Comme cela, les personnes décédées sont placées plus proche du ciel et leurs dépouilles ne risquent pas d’être dévorées par des bêtes sauvages. Il y a lieu de préciser que c’est un rituel qui est pratiqué dans ce pays depuis plus de 2000 ans et tous les philippins le suit pour rendre hommage à leurs proches disparus.

Les morts déterrés et nettoyés en Indonésie

L’autre rite funéraire étrange, voire même effrayant, aussi est celui pratiqué par les Indonésiens. Sur l’île de Sulawesi, les familles Torajas ont l’habitude de déterrer les morts chaque année à la même date pour les honorer.
Elles les nettoient, les habillent, les recoiffent et les parfument et elles les remettent ensuite dans leur cercueil. En fait, ces familles croient que cette pratique leur porte bonheur et leur garantit une bonne récolte à venir.

Le « famadihana » à Madagascar

Par ailleurs, il y a lieu de parler aussi du rituel mortuaire malgache dénommé « famadihana ». C’est une pratique qui consiste à exhumer les corps des personnes décédées au bout de quelques années. Plus précisément, les familles et les proches du défunt déterrent son corps plusieurs mois après sa mise en terre, afin de l’envelopper dans des draps propres, notamment dans des « lambamena » et afin de s’assurer que son âme va vraiment monter au ciel.
Il y a lieu de souligner que le « famadihana » n’est pas considéré comme un évènement triste à Madagascar. C’est l’occasion pour la famille du défunt d’organiser une grande fête et d’inviter tout le monde.
Au menu, il y a ce qu’on appelle le « vary be menaka » qui est une recette délicieuse à base de riz et de viande de porc. Puis, il ne faut pas oublier les « mpitsoka mozika » qui animent la cérémonie par des chansons typiques malgaches et qui invitent les gens à danser jusqu’à l’aube.

Load More Related Articles
Load More In Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Découvrir la Scandinavie et son architecture si remarquable

La Scandinavie regroupe tous les pays du grand nord Européen. En effet, elle est composée …